Sélectionner une page

Peut-on contrôler le vieillissement du corps humain ?

Le vieillissement a été une énigme et une source de consternation depuis l’aube de l’humanité. Cela commence dès notre conception. Nous sommes tous concernés, et nous devons tous y faire face à un moment donné. La plupart d’entre nous pensent qu’à part arrêter de fumer, faire de l’exercice et avoir une bonne alimentation, il y a peu ou rien de plus que nous pouvons faire pour arrêter ou ralentir le vieillissement. Grâce à la technologie et à la médecine moderne, nous avons à peu près éliminé la mortalité précoce. Cependant, les scientifiques essaient maintenant d’aller plus loin en éliminant les effets néfastes du vieillissement lui-même.

Les cellules souches à l’origine du vieillissement

Une nouvelle étude faite avec des souris révèle que les cellules souches du cerveau régulent le vieillissement. Les cellules souches sont des cellules dites indifférenciées qui donne naissance à d’autres types de cellules. Publié dans Nature, les résultats d’une équipe de scientifiques révèlent qu’ils pourraient même ralentir ou accélérer le processus de vieillissement en transplantant ou en supprimant ces cellules souches.

Dans la nouvelle étude, les chercheurs ont utilisé des souris pour examiner un groupe spécialisé de cellules souches dans l’hypothalamus, la petite partie au centre du cerveau qui est responsable pour les systèmes nerveux et hormonal. Cet organe contrôle nos besoins primaires et nos comportements comme le sommeil, la faim, la peur et la colère. Le comportement humain est complexe, mais l’hypothalamus intervient dans des situations de « lutte ou de fuite ». Dans le cadre de leurs études, les chercheurs ont implanté des cellules souches de sourissons, qui ne vivent qu’à peu près deux ans, dans les cellules des souris plus âgées. Ces dernières sont devenues plus sociales, ont eu des fonctions cognitives plus performantes et ont vécu 200 jours de plus en moyenne.

Une évolution à venir ?

Comme les pays développés l’ont découvert, le vieillissement pose d’énormes défis à l’humanité. D’ici 2050, le nombre de personnes âgées sur notre planète sera égal à celui des enfants pour la première fois. Trouver les moyens de fournir une retraite et des soins de santé abordables sera primordial.

Le but de cette recherche est d’intervenir et d’améliorer la santé des personnes âgées. Peut-être qu’un jour les scientifiques découvriront que les mécanismes sont les mêmes chez les humains que chez les souris et que les effets du vieillissement peuvent à nouveau être réduits.